Aimé Césaire. Une saison en Haïti montre la relation intense entre le grand écrivain martiniquais et Haïti. Dès ses débuts, Aimé Césaire a toujours fait d’Haïti, de son histoire, de son peuple et de sa culture un modèle d’éclairage, d’inspiration et de fierté. «Haïti, là où la Négritude s’est mise debout pour la première fois », dit-il. Son œuvre n’est-elle pas hommage à Haïti et à l’histoire de ce peuple qui a toujours refusé l’inacceptable? Haïti, chez Césaire, est à la fois paradigme, épopée et mythe à célébrer.

 

L’essai Aimé Césaire. Une saison en Haïti montre cette poétique de la relation. Si l’Afrique occupe une place privilégiée au centre de la Négritude de Césaire, l’espace physique le plus proche rappelant le continent noir était pour le poète Haïti. Lilian Pestre de Almeida éclaire ce point essentiel de la pensée d’un des plus grands auteurs du siècle.

 

Lilian Pestre de Almeida est docteure ès lettres de Paris IV. Elle a enseigné le français, la littérature française et les littératures francophones au Brésil, en France et au Québec. Elle est la traductrice d’Aimé Césaire, de Léon Gontran Damas, d’Édouard Glissant et d’Anne Hébert en portugais. Elle a traduit les poètes brésiliens Manuel Bandeira, João Cabral de Mello Neto en français.

AIMÉ CÉSAIRE. UNE SAISON EN HAÏTI de Lilian Pestre de Almeida

24,50C$Prix

    Librairie Racines

    5118 Charleroi, Montréal-Nord

    Qc, H1G 2Z8, Canada

    racinesmontreal@gmail.com

    Notre newsletter

    • Facebook - White Circle
    • Instagram - Cercle blanc

    © 2020 Racines